Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Cuisson du saumon (Oberhausen)

Cuisson du saumon (Oberhausen)

Lorsqu'un jour le peuple veut vivre, Force est pour le Destin, de répondre, Force est pour les ténèbres de se dissiper, Force est pour les chaînes de se briser. Avec fracas, le vent souffle dans les ravins, au sommet des montagnes et sous les arbres disant...

Lire la suite

Ecureuil (Forêt Noire)

Ecureuil (Forêt Noire)

- Ecureuil du printemps, écureuil de l'été, Qui domines la terre avec vivacité, Que penses-tu là-haut de notre humainté? - Les hommes sont des fous qui manquent de gaieté. - Ecureuil, queue touffue, doré trésor des bois, Ornement de la vie et fleur de...

Lire la suite

Geai (Forêt Noire)

Geai (Forêt Noire)

On dirait que l'hiver tombe; Tous les toits sont déjà gris; Il pleut deux ou trois colombes, Et c'est aussitôt la nuit. Un seul arbre, comme un clou, Tient le jardin bien au sol. Les ombres font sur les joues Comme des oiseaux qui volent. L'air est plein...

Lire la suite

Voilà les cousins...

Voilà les cousins...

La famille est presque complète. Il ne manque plus que les deux mères. Il a neigé dans l'aube rose, Si doucement neigé Que le chaton noir croit rêver C'est à peine s'il ose Marcher. Il a neigé dans l'aube rose, Si doucement neigé Que les choses Semblent...

Lire la suite

Le troisième larron

Le troisième larron

Ce soir de décembre Est si triste Qu'on ose à peine respirer. On entend doucement le disque De la pleine lune chanter. Et sous l'aiguille de la bise Meurt et renait, le long des toits, Une longue plainte que brise Le miaulement bref d'un chat. Maurice...

Lire la suite

Tibert 2 et 3

Tibert 2 et 3

Certains d'entre vous se souviennent peut-être de Tibert, mon chat qui a été empoisonné. Ce que je ne savais pas, à ce moment, c'est qu'il m'avait laissé des descendants. Deux d'entre eux lui ressemblent énormément. Me voilà donc avec deux Tibert supplémentaires....

Lire la suite

Floriades 2012

Floriades 2012

Pour chasser la grisaille, la neige et le froid... Il arpentait les espaces verts de son quartier en toute saison. Lorsqu'il franchissait les grilles rouillées d'un square abandonné, il avait l'impression de respirer, et, plus encore, d'être enfin chez...

Lire la suite